Vous êtes ici

Simon Tremblay

Simon Tremblay
Cuivres
Deuxième trompette

La musique a toujours occupé une grande place dans sa vie. Piano, violon, orgue, c’est finalement la trompette qui l’emmène au Cégep Ste-Foy étudier avec Marc Carmichael. Il poursuit sa formation au Conservatoire de musique de Québec avec Geoffrey Thompson au terme de laquelle il obtient le Prix à l’unanimité en 2009. Il s’est aussi perfectionné après de professeurs reconnus et a fait parti de la mouture 2007 de l’Orchestre national des jeunes du Canada.

Simon est 2e trompette de l’orchestre symphonique de Drummondville depuis 2009 et a agis en tant que trompette solo de la Musique de Voltigeurs de Québec jusqu’en 2016. Pigiste actif, il collabore avec divers ensembles dont l’orchestre symphonique de Québec, les Violons du Roy et les Productions Strada avec qui il participe à des spectacles pour petits et grands alliant musiques du monde et art clownesque.

Simon est également un technicien-accordeur de pianos apprécié.

En entrevue avec Simon Tremblay

Votre ville et pays de naissance

L'Ange-Gardien, Côte-de-Beaupré, Québec

Votre instrument

La Trompette

Jouez-vous d'autres instruments ?

Je suis technicien-accordeur de piano.

Depuis combien de temps faites-vous partie de l'équipe des musiciens réguliers à l'OSD ?

8 ans

Quelle est votre plus ancienne mémoire musicale ?

Mon plus ancien souvenir musical ? Ma mère jouant du piano ou de l'accordéon et mon père me chantant du Félix Leclerc.

Quelle est la première pièce de musique que vous avez aimée ?

Toccate et fugue en ré mineur de Bach. C'était le thème d'une émission de télé que j'aimais beaucoup.

Qui a été votre influence musicale la plus importante ?

Je parlerais plus d'une influence déterminante, celle de mon professeur de musique au secondaire, Jean-François Laprise. Sa passion était incroyablement contagieuse et c'est assurément grâce à lui que j'ai poursuivi des études en musique au Cégep. Il m'a encouragé à m'inscrire en science-musique plutôt qu'en science uniquement. J'ai lâché la partie science du double-DEC pour me consacrer entièrement à la musique après…deux semaines !

Moment le plus mémorable avec l'OSD ?

La 9e de Beethoven lors du concert d'ouverture de la saison soulignant le 200e anniversaire de Drummondville. Mais plus largement, c'est très agréable de jouer avec notre section de cuivres. On a une belle section pleine de bons musiciens, mais aussi de gens merveilleux au contact desquels on grandit musicalement et personnellement. Je parle plus spécifiquement des cuivres parce qu'on travaille plus étroitement ensemble, mais ça s'applique également pour tout l'orchestre. Ensemble, on crée une foule de beaux petits moments, qui n'en sont pas moins mémorables.

Que faites-vous pendant votre temps libre ?

J'aime bien travailler le bois, faire des meubles, faire des rénovations sur notre maison, jardiner, ou parfois faire rien. C'est important de faire rien des fois. Pas « rien faire », mais bien « faire rien ». Ça fait toute la différence.

Quel est le meilleur conseil que vous n'ayez jamais obtenu ?

Relaxe, on ne sauve pas des vies !

Dans quels orchestres jouez-vous ?

comme pigiste : Violons du Roy, I Musici, entre autres.