Vous êtes ici

Benjamin Sutton

Benjamin Sutton
Violoncelles
Violoncelle solo

Benjamin Sutton a complété une maîtrise et un baccalauréat en interprétation à l’Université de Montréal sous la direction de Thérèse Motard et de Guy Fouquet.  Il occupe le poste de violoncelle solo à l’Orchestre Symphonique de Drummondville depuis 2004 et s'est joint à plusieurs orchestres symphoniques et ensembles musicaux  de la province. Passionné de musique de chambre, il fait partie du quatuor à cordes Quatrouvailles..

Détenteur d'une maîtrise en sciences de l'information, il est depuis 2009 archiviste spécialisé en gestion des documents électroniques pour l’une des plus grandes entreprises du Québec. Il est également membre du conseil d’administration du chapitre québécois de AIIM.org, une association professionnelle internationale vouée à la promotion et au développement de la gestion de contenus en entreprise.

En entrevue avec Benjamin Sutton

Votre ville et pays de naissance

Montréal, Québec

Votre instrument

Violoncelle

Jouez-vous d'autres instruments ?

Piano

Depuis combien de temps faites-vous partie de l'équipe des musiciens réguliers à l'OSD ?

13 ans

Quelle est votre plus ancienne mémoire musicale ?

J'ai grandi dans une famille de musiciens. Ma mère raconte que lorsque son professeur de piano, Paul Loyonnet, a appris qu'elle était enceinte, il a changé le répertoire qu'elle étudiait pour le remplacer par du Mozart, compositeur à prescrire aux enfants selon lui...Ma mère raconte aussi que son piano était dans ma chambre et qu'elle enseignait le piano pendant que je dormais dans la bassinette juste à côté !

Quelle est la première pièce de musique que vous avez aimée ?

Quand j'étais enfant, je jouais avec une enregistreuse à cassettes. Certains de ces enregistrements ont été conservés, et on m'entend chanter le Carnaval des animaux de Saint-Saëns. Cela a sans doute été une oeuvre que j'ai beaucoup aimée ! Outre cette oeuvre, j'aime beaucoup la musique pour piano en général, avec de nombreux souvenirs qui y sont rattachés.

Qui a été votre influence musicale la plus importante ?

Si je ne devais nommer qu'une seule personne, à l'extérieur de mes parents, ce serait Robert Faucher, mon professeur de musique au primaire. Il incarne pour moi tout ce que la musique a de bon à offrir, il savait m'inspirer et me fasciner. Avec lui j'ai fait du chant choral, des percussions et de la flûte à bec. Il représentait le musicien parfait : multi-instrumentiste, arrangeur, compositeur et pédagogue.

Les compositeurs les plus inspirants ?

Ce serait bien difficile de dresser une liste, puisque chaque compositeur joue un rôle différent, en fonction du moment et de mon humeur. Les B (Bach, Beethoven, Brahms) sont des incontournables, j'aime Mozart un peu plus chaque jour, et du côté des compositeurs d'ici, André Prévost, dans ses œuvres pour violoncelle - ce sont celles que je connais le mieux - s'inscrit sans gêne dans cette liste.

Moment le plus mémorable avec l'OSD ?

Ce serait sans doute cliché de dire que c'était le concert Dans l’ombre de Mozart, et la vérité n'est pas bien loin de cela ! Mais je me rappelle avec beaucoup de bonheur l'enregistrement en concert du conte de Gilles Vigneault Les Quatre saisons de Piquot en 2006.

Que faites-vous pendant votre temps libre ?

Le temps libre est un concept abstrait pour moi ! Si temps libre égale aimer, jouer, courir, faire pratiquer, gronder, rigoler, nourrir, loger, habiller, éduquer, et voir grandir 3 garçons, alors voilà de quoi sont faits mes temps libres !

Quels établissements d'enseignement de la musique avez-vous fréquentés ?

J'ai étudié au CÉGEP Saint-Laurent et à l'Université de Montréal

Quel est le meilleur conseil que vous n'ayez jamais obtenu ?

Mon professeur de violoncelle au CEGEP me donnait l'image suivante : "La musique, le violoncelle, la carrière de musicien sont comme un train en marche. Si tu veux embarquer dedans, arrête de marcher et cours !"

Dans quels orchestres jouez-vous ?

L'OSD est le seul orchestre dans lequel je joue depuis 2008. Je fais par contre partie d'un quatuor à cordes depuis 2012.

Un proverbe qui vous sied bien ?

Les proverbes ne sont pas mon truc...