Vous êtes ici

Marie-Lise Ouellet

Marie-Lise Ouellet
Altos
Assistante

Marie-Lise a commencé son apprentissage du violon à l’âge de 7 ans à Laval avec M. Vaclav Vychytil et a poursuivi avec M. Claude Deltel et Mme. Alysson Lyon à l’école secondaire Poly-Jeunesse jusqu’à ses 15 ans. C’est à cet âge qu’elle a décidé d’apprendre l’alto sous la tutelle de M. Vincent Lapointe, à l’école secondaire Curé-Antoine-Labelle. En août 2000, elle entre au Conservatoire de musique de Montréal où elle a continué son apprentissage avec M. Robert Verebes, M. André Roy et Mme. Jocelyne Bastien. En 2006, elle obtient la Grande distinction à l’unanimité pour le Concours de musique de Chambre et l’année suivante, le Prix à l’unanimité pour le Concours en alto. Pendant ses études, elle a obtenu une bourse de la Fondation Joseph McAbbie ainsi que trois bourses de la Fondation de Soutien aux Arts de Laval.

Dès son entrée au Conservatoire, elle a eu la piqure pour l’enseignement lorsqu’elle a commencé à montrer l’apprentissage du violon et de l’alto au Centre de Formation Musicale de Ste-Rose à Laval à des enfants et adultes de tous âges. Elle apprécie particulièrement travailler avec les adolescents et c’est pourquoi, depuis 2011, elle enseigne l’alto au Collège Régina-Assumpta à Montréal. Depuis 2013, elle enseigne également à l’école secondaire Curé-Antoine-Labelle de Laval ainsi qu’à la Polyvalente Ste-Thérèse.

C’est en 2006 qu’elle obtient le poste d’alto assistant-solo à l’Orchestre Symphonique de Drummondville. Depuis 2007 elle est membre de La Sinfonia de Lanaudière et altiste surnuméraire à l’Orchestre Symphonique de Sherbrooke. Musicienne recherchée, elle a aussi été membre de l’ensemble Les Chambristes, soliste invitée pour l’Orchestre Philharmonique des Musiciens de Montréal, alto solo pour l’Orchestre Lyrique de Montréal et altiste surnuméraire pour le Quatuor Orphée, le Quatuor Claudel-Canimex, l’Ensemble Arkéa, l’Ensemble Amati et l’Orchestre de Chambre McGill. Ayant à cœur d’enrichir les horizons musicaux des enfants, elle a fait parti pendant près de 10 ans du quatuor musico-théâtral « La Maitresse Rouge », en association avec l’ECM Relève.

Elle a accompagné plusieurs chanteuses et chanteurs connus dont Bïa, Karen Young, Diane Dufresne, Kim Richardson, Emilie-Claire Barlow, la soprano Marie-Josée Lord, Daniel Lavoie, Sylvain Cossette, le baryton Gino Quilico et le ténor Marc Hervieux et des solistes de renommée internationale tel les violoncellistes Amanda Forsyth et Stéphane Tétrault, les violonistes Andrew Wan et Alexandre Da Costa et le pianiste Sergueï Salov pour ne nommer qu’eux. Elle a aussi participé à quelques enregistrements dont la musique du film « Le Divan du Monde » dont la musique était composée par le chanteur-compositeur-interprète Antoine Gratton, un disque du pianiste Richard Abel et un autre de la chanteuse québécoise Amylie.

 

En entrevue avec Marie-Lise Ouellet

Votre ville et pays de naissance

Montréal

Votre instrument

Alto

Jouez-vous d'autres instruments ?

Non

Depuis combien de temps faites-vous partie de l'équipe des musiciens réguliers à l'OSD ?

Depuis la saison 2006-2007.

Quelle est votre plus ancienne mémoire musicale ?

Je suis allée voir mon père, ma grand-mère et mon oncle chanter Carmina Burana de Carl Orff, je devais avoir 7-8 ans. Le concert a commencé avec les lumières éteintes et qui se sont ouvertes au son du premier accord. Marquant !

Quelle est la première pièce de musique que vous avez aimée ?

Je crois que c’était les chansons du Fantôme de l’Opéra. Outre ça, mon premier coup de cœur orchestral a été pour la 5e symphonie de Tchaikovsky, le 2e mouvement surtout.

Qui a été votre influence musicale la plus importante ?

Qui ?!?! Je ne peux pas répondre à ça malheureusement... Je crois que la vie m’a influencée, mon entourage, la musique en soi.

Les compositeurs les plus inspirants ?

J’adore Brahms, Shostakovich, Mahler pour l’orchestre. Pour l’alto en particulier, je chéris Bloch et Vieuxtemps particulièrement.

Que faites-vous pendant votre temps libre ?

Du temps libre ? Qu’est-ce que c’est ? J’en ai peu avec les 3 écoles où j’enseigne en plus des autres orchestres où je joue, mais j’aime lire et relaxer en méditant.

Quels établissements d'enseignement de la musique avez-vous fréquentés ?

Au secondaire, j’ai fait partie de la concentration musique de Poly-Jeunesse et Curé-Antoine-Labelle à Laval. Je suis entrée au Conservatoire de musique de Montréal par la suite.

Quel est le meilleur conseil que vous n'ayez jamais obtenu ?

Être soi-même, croire en soi et foncer !

Dans quels orchestres jouez-vous ?

J’ai un poste avec la Sinfonia de Lanaudière, mais je joue dans d’autres orchestres comme surnuméraire.

Un proverbe qui vous sied bien ?

La vie est très intéressante. Certaines de tes plus grandes douleurs deviennent tes plus grandes forces.

Abonnez-vous à notre infolettre