Vous êtes ici

10 romans inspirées par la musique classique

Jeudi 3 Juin 2021

De Nancy Huston à Richard Powers, plusieurs grands auteurs mettent la musique au premier plan de leurs romans. Voici nos suggestions de lecture.

Depuis toujours, la musique inspire les plus grands auteurs. Pour accompagner la diffusion de notre capsule culturelle tournée à la Bibliothèque publique de Drummondville, nous vous avons concocté une liste de dix romans dans lesquels la musique tient un rôle de premier plan. Avec l’été qui s’en vient, voici de quoi pimenter vos lectures de vacances!

1. Les Variations Goldberg, Nancy Huston (1981)

Dans ce roman de 32 chapitres, empruntant à la structure de l’œuvre éponyme de J.S. Bach, la claveciniste Liliane Kulainn offre à ses invités un concert où elle interprète Les Variations Goldberg. Tout au long du récit, on accède tour à tour aux pensées des convives qui écoutent et réfléchissent, tous à un diapason différent. Souvenirs, désirs et préoccupations s’entremêlent, tissant la forme littéraire de ces Variations. 

2. La contrebasse, Patrick Süskind (1992)

Nous assistons, dans ce livre signé par l’auteur du best-seller Le parfum, à un monologue tragique et drôle livré par un contrebassiste. Si celui-ci commence par rendre hommage à son bel instrument puissant et imposant, l’éloge cède graduellement du terrain à la frustration et à la rancœur qui s’expriment et se déchaînent jusqu’à atteindre la folie.

3. Novecento : pianiste, Alessandro Barrico (1994)

Dans ce monologue poétique, un trompettiste nous raconte l’histoire de son ami Novecento qui est né sur un paquebot et n’a jamais mis le pied sur la terre ferme. Tout au long de sa vie sur l’eau, il joue du piano, devenant virtuose et composant une musique étrange et magnifique, la musique de l’Océan.

4. Tribunal d’honneur, Dominique Fernandez (1997)

Un homme d’affaires français de passage à Saint-Pétersbourg se trouve mêlé par hasard à une étrange histoire, celle d’un tribunal d’honneur s’apprêtant à juger un ancien condisciple de l’école de droit qui aurait séduit un mineur proche du tsar. L’accusé : nul autre que Tchaïkovski. L’auteur avance ici une autre hypothèse, non vérifiable, concernant les circonstances de la mort du compositeur.

5. La musique d’une vie, Andreï Makine (2001)

Ce livre raconte la vie d’un pianiste russe au talent prometteur qui se voit forcé de fuir la répression stalinienne avant son tout premier concert. Prenant l’identité d’un soldat mort pour sauver sa vie, il se retrouve pris dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale tout en restant fidèle à sa musique intérieure. Un véritable joyau écrit avec une grande sobriété et qui rend hommage à l’indomptable force de l’esprit.

6. Le temps où nous chantions, Richard Powers (2003)

Ce roman est une véritable ode à la musique et une histoire bouleversante sur le racisme aux États-Unis durant la période allant de 1939 à la fin du XXe siècle. Un récit d’amour et d’humanité avec la musique comme trame de fond, musique qui apparaît comme un sanctuaire de paix contre les hurlements du monde.

7. Icare et la flûte enchantée, Julien Burgonde (2003)

Le Dr Jean Hicquart, personnage central du récit, se retrouve transporté à la suite d’un accident ferroviaire à l’époque de Mozart au moment où celui-ci termine son opéra la Flûte enchantée. Le Dr Hicquart passe quelque temps auprès du compositeur, et assiste au glissement de Mozart vers la mort alors qu’il travaille d’arrache-pied à son Requiem et sa Cantate maçonnique. Un roman lumineux qui fait entendre la voix de l’admiration, de l’émotion et du plaisir.

8. Le joueur de triangle, Nicolas Gilbert (2009)

Ce roman signé par l’auteur et compositeur québécois Nicolas Gilbert relate l’histoire d’un jeune percussionniste qui s’apprête à participer à son premier concert avec l’OSM. Sa partition : une seule et unique note au triangle. Mais l’angoisse le prend subitement et ne le quitte plus, le liant de manière inattendue à différentes personnes qui croisent sa route. Un roman choral ficelé avec habileté.

9. Les Suites pour violoncelle seul, Eric Siblin (2012)

Voici un roman à la fois policier et biographique où l’histoire politique et artistique côtoie la quête personnelle. Au cœur du livre : les Six Suites pour violoncelle seul de J.S. Bach. Nous y suivons trois récits qui se déroulent à des époques différentes et qui évoquent le destin unique de cette œuvre musicale, de sa création à aujourd’hui. Un roman qui s’adresse aux mélomanes tout autant qu’aux néophytes.

10. Nous qui n’étions rien, Madeleine Thien (2016)

Pendant la Révolution culturelle, deux familles unies par la musique et un mystérieux roman tissent des liens, se retrouvent séparées, se recroisent. Dans cette saga d’une profonde humanité, l’autrice dépeint la Chine des années 30 jusqu’aux années 2000, de la place Tian’anmen au désert de Gobi, mettant en scène l’oppression, la censure et la dictature qui ont marqué les esprits à jamais. À l’avant-plan : la musique, toujours. Mourante, survivante, témoin de tout, traversant les âges.

BONUS - Amours, délice et orgue : récits d’une vie plurielle, François Dompierre (2021)

Le compositeur François Dompierre, mis en lumière dans notre capsule culturelle, présente dans ce livre des récits de sa vie, depuis sa (ses!) passion pour la musique à ses années passées comme animateur  à la radio. Il y dépeint avec verve son appétit de vivre, ses amours, ses doutes, ses angoisses et les rencontres qui ont jalonné sa route. Comme l’écrit Louise Forestier: « Dompierre, c’est l’art de vivre dans sa forme la plus élégante… et gourmande. »

C'est dans la belle lumière de la Bibliothèque publique de Drummondville que notre quatuor à cordes nous interprète Hornpipe tripatif, le 1er mouvement d'une pièce signée François Dompierre, Par quatre chemins. Bonheur musical entre les livres!

Musiciens:
Line Deneault, premier...